« Le pain sous toutes ses formes (baguettes, pâtes, galettes, pizza,…) a été, est et sera, la base de l’alimentation humaine.

La principale matière première entrant dans sa composition est la farine issue de différentes graines (blé, orge, légumineuses, seigle, riz,…) cultivé par dans femmes et des hommes qui sont à la base de la chaîne alimentaire par leur travail de la terre.

Transformer le labeur de ces femmes et ces hommes, en en un produit vital, est une véritable alchimie.

Préserver ces savoir-faire avec les contraires énergétiques, écologiques, sociales et géopolitiques à venir reste un véritable défi que nous voulons relever, en apportant en toute humilité, notre pierre à l’édifice.

Car la nourriture de demain, devra être issue de produits agricoles de proximité, élever sur sur exploitations en pluri-cultures, peu transformées et peu transportées au plus près du consommateur qui sera un acteur dans une véritable économie circulaire, où le digital sera un outil d’aide à la décision et un facilitateur, mais ne se substituera pas à l’humain. »

Lire la suite de la tribune de Antoine Bernabé sur www.pour-nourrir-demain.fr