logo Micropep technologies
Micropep technologies

La startup française poursuit son développement pour proposer des alternatives aux pesticides, avec des solutions innovantes et respectueuses de l’environnement en s’installant dans ses propres locaux.

Micropep, pépite française de la biotechnologie, développe des biofongicides et bioherbicides innovants, contenant des micropeptides naturels, comme alternative aux pesticides et intrants chimiques. Née en 2016 de la recherche sur les microARNs effectuées au sein du laboratoire de recherche en science végétale (LRSV) du CNRS et Université Paul Sabatier de Toulouse. La jeune pousse disruptive annonce aujourd’hui son installation dans ses nouveaux locaux, une véritable prise d’indépendance et un grand pas vers son développement industriel.

Une nouvelle génération de produits biologiques qui remplace les pesticides

Spécialisée dans le domaine des intrants biologiques pour l’agriculture, Micropep présente une approche unique, reposant sur le potentiel extraordinaire des micropeptides – de petites protéines naturelles permettant d’ajuster les capacités intrinsèques des plantes, de la germination à la reproduction. Ces micropeptides, déjà naturellement produits et utilisés par les plantes pour se protéger des maladies ou réguler leur développement, possèdent chacun une séquence unique leur conférant une fonction précise et spécifique à chaque plante.

La technologie brevetée de Micropep, associe Intelligence Artificielle, biotechnologies végétales et procédé de bioproduction propriétaire pour développer des solutions à coût compétitif pour la protection durable des cultures. En fonction de la problématique agronomique et de la culture visée, elle identifie et sélectionne les micropeptides les plus appropriés, avant de les produire et les formuler en un traitement efficace et fiable que les agriculteurs pourront utiliser en remplacement des pesticides, avec un potentiel d’efficacité qui se rapproche des standards de la chimie. Comme les micropeptides se dégradent naturellement, cette technologie est efficace et sans danger pour l’homme et l’environnement.

De nouveaux locaux pour l’envol industriel

Après 5 années au sein de l’incubateur du laboratoire Toulouse White Biotechnology (TWB) du centre INRAE Occitanie-Toulouse, Micropep prend son envol et emménage dans de nouveaux locaux. Situés à Auzeville Tolosane, ces nouveaux espaces permettent à la start-up de gagner en autonomie, et en superficie pour accompagner sa croissance. Micropep agrandit également ses laboratoires de Recherche et Développement et dispose sur place de polytunnel (serres).

Un départ qui confirme la réussite de ses débuts, ses ambitions d’extension et son attachement à la région. Bassin d’innovation, l’Occitanie est 3ème du classement des levées de fonds en France selon le bilan 2021. Elle constitue l’environnement idéal pour le développement industriel de Micropep.

“Avec cette installation, nous poursuivons l’expansion de Micropep et gagnons en indépendance. Nos nouveaux locaux réunissent les conditions idéales à la fois par leur localisation au cœur de l’activité agro de la région, et leur proximité aux infrastructures nécessaires pour notre développement industriel mais aussi par le gain d’espace pour le déploiement de nos labos de R&D.” précise Thomas Laurent, fondateur et président de MicroPep.

L’objectif : Répondre aux enjeux mondiaux écologiques et humains

Micropep est une société disruptive qui veut changer le visage des biotechnologies agricoles en utilisant des méthodes naturelles et durables, à la place des semences OGM et des pesticides. Au-delà de leur impact sur l’environnement, ces derniers sont en effet de moins en moins efficaces face au développement exponentiel des mécanismes de résistances des mauvaises herbes ou des agents pathogènes. Les facteurs de stress climatique croissants, associés à l’augmentation de la demande alimentaire, rendent la question de la sécurité alimentaire encore plus urgente. Micropep a pour ambition de faire évoluer l’industrie alimentaire et agricole du futur. Il est urgent de mettre au point des solutions propres, sans en sacrifier l’efficacité.

Plus d’informations sur www.micro-pep.com